C’est ce qui fait qu’ils y sont viscéralement attachés. En tirant parti du meilleur des farines et des procédés, la boulangerie française a su faire évoluer un art millénaire en conciliant les avancées technologiques et les aspirations d’un peuple. La noblesse de l’artisan tient précisément au fait qu’il est le plus à même de pouvoir garantir et transmettre ce savoir-faire et ces significations.

Le pain est devenu ce miroir en demi-teinte où artisans et consommateurs peuvent comprendre qui ils sont et ce qu’ils cherchent. L’expression “je ne mange pas de ce pain-là” ne signifie-t-elle pas que le Français veut d’abord y voir le reflet des valeurs qu’il porte ?

“Maîtrise et secrets du pain” est un livre initiatique, volontairement pédagogique. Connaître l’origine du pain et son évolution au cours du temps permet de distinguer le sens et la densité symbolique qui s’en dégagent. Comprendre ensuite la particularité des matières premières et les différentes étapes de fabrication du pain donne au lecteur l’occasion de toucher du doigt le travail de l’artisan. Enfin, mettre la main à la pâte, par le biais de recettes simples et faciles d’accès, pour ensuite déguster le fruit de son travail, est un excellent moyen de sentir que la relation au pain n’est pas seulement intellectuelle, mais qu’elle est surtout profondément charnelle. On comprendra ainsi pourquoi le pain artisanal français a du sens à nos yeux. Et pourquoi il fera toujours toute la différence.